Vous êtes ici : accueil > Archives des actualités > Archives actus - Rivières dans la ville (page 1)
­­­­ ­ ­ ­
­
­­­image : frise du projet Rivières dans la ville
­

­­­Rivières dans la ville­ - Archives des actualités­ (page 1) ­ ­
­­­


­­­ ­ ­ ­­­­­Ri­vières dans la vill­e­ ­ ­­­­­

­­­­  Un projet pensé pour résister aux crues­­­­
­ ­­­­­­­­

­
Le projet Rivières dans la Ville se situe, comme constaté fin janvier, en zone inondable. Cette contrainte a conditionné la conception du projet de A à Z.­
­image : photo passerelle Midouze inondations 503 x 343 (64ko)

Lors de la conception du projet, l'architecte paysagiste a travaillé selon le contexte local, en collaboration avec les services techniques de la Ville et la Police de l'eau.

Ainsi, Mont de Marsan, la ville aux 3 rivières, est composée de 3 niveaux.
  • Le niveau urbain : celui de la ville, des ponts, avec un niveau inondable seulement lors des crues dites centennales (très exceptionnelles).
  • Le niveau intermédiaire, qui correspond à l'ancien parking de la Midouze (en bas du caféMusic').
  • Et le bord des berges, au plus bas. La cale de l'Abreuvoir subira chaque année au moins une crue.
12 mètres séparent le point le plus haut du plus bas. Au regard de ces éléments, l'architecte a adapté son projet de réhabilitation des berges aux conditions d'inondabilité de chaque zone.

Le projet prévoit ainsi la création de deux promenades :
  • Une en niveau bas (de la cale de l'Abreuvoir au bas du quai de la Midouze, et quai Silguy). La circulation basse est possiblement inondable chaque année, donc aménagée en matériaux particuliers pour résister aux crues et décrues.
  • Et une en niveau plus haut (du haut de la cale de l'Abreuvoir au Quai Méchin). La promenade haute, dite historique, fait l'objet d'une réhabilitation et pourra supporter une crue décennale, comme la totalité des espaces situés en niveau moyen

Le génie végétal pour résister aux ravages de l'eau


Claire Gilot, architecte paysagiste du projet, nous explique le recours au végétal dans l'aménagement des berges, et ce au regard des différents niveaux d'altimétrie : “Le renforcement de la promenade basse pour maintenir la structure et éviter l'éboulement des berges dans l'eau fait appel au fascinage de saule, un arbre hautement adapté aux bords de rivières. Le procédé consiste à disposer plusieurs pieux le long de la berge, les recouvrir de couches de branches de saule et de géotextile (tissu qui crée une barrière perméable entre le terrain naturel et les matériaux prévus pour les aménagements). En se développant les saules vont donc renforcer le maintien des berges par leur système racinaire pouvant atteindre 80 cm d'épaisseur dès la première année. Cette technique de génie végétal s'avère extrêmement efficace et de manière définitive”. ­Ainsi, toute la palette végétale choisie pour le projet, des graines et vivaces aux arbres et arbustes a été définie en fonction de l'altimétrie où les plantes seront installées. La Police de l'eau et la DDTM ont également veillé dans le cahier des charges à ne faire fi­gurer que des plantes natives au territoire (aulnes, saules), donc totalement adaptées à la possibilité de crues, et que l'on retrouve dans la forêt galerie de la Douze.

­ ­Plus d'informations sur le projet "Rivières dans la ville"
­[6/3/14­]

­ ­ ­ ­­­­­Ri­vières dans la vill­e ­ ­­­­­

­­­­­  Pose de la passerelle ­: photos et vidéo­­­­­
­ ­­­­­­­­

­
­La pose de la passerelle au dessus de la Midouze a été effectuée le mercredi 18 décembre 2013 en présence de nombreux curieux massés sur le belvédère.
Cet équipement, prévu dans le projet "Rivières dans la Ville", fait 33 mètres de long, 2,2 de large et 20 tonnes. Il relie désormais les quais Silguy et Méchin et favorisera ainsi les déplacements doux (vélos, piétons...) entre rive droite et rive gauche.

­

Dès la deuxième quinzaine de janvier 2014, l'accès à la passerelle sera possible par le Quai Silguy mais il sera pour l'instant impossible de la traverser entièrement tant que les travaux de revêtements Quai Méchin ne seront pas finis.
Elle offrira donc, en attendant le printemps, un joli point de vue sur la Midouze et ses berges.
­
­ ­Plus d'informations sur le projet "Rivières dans la ville"
­[20/12­/13­]

­ ­ ­ ­­­­­Ri­vières dans la vill­e ­ ­­­­­

­­­­  Le quai de la Midouze continue sa mutation­­­­­
­ ­­­­­­­­


­Troisième chantier du grand projet “Rivières dans la Ville“, la requalification du secteur des quais de la Midouze et Méchain a démarré le 10 juin dernier.
Le chantier avance normalement et les promeneurs des berges quai Silguy ou du belvédère peuvent observer la mutation de ce lieu : perrés, travaux de terrassements du Pont des Droits de l’Homme à la pisciculture.

image : Photo travaux quai de la Midouze

Et comme un chantier offre toujours son lot de surprises, un perré d’accostage préexistant a été “mis à nu“ en bon état pendant les travaux de terrassements. Il a été nettoyé et sera intégré dans le plan du projet.
Prochaines étapes prévues en fin d’année, sauf imprévu notamment climatique : escaliers et emmarchements, rampe d’accès piétonnier joignant le belvédère à la passerelle...
­
Pour rappel, la mise en service de cette phase de­ "Rivières dans la Ville" est prévue pour fin 2014 avec la fin des travaux de réseaux, voirie, revêtements de sols, mobiliers, jeux, aménagements paysagers et plantations.
­
­ ­Plus d'informations sur le projet "Rivières dans la ville"
­[20/10/13­]

­ ­ ­ ­ ­­­­­­R­i­vières da­ns la vill­e ­ ­­­­

­­­  La cale de l'Abreuvoir, flambant neuve !­­­­­
­ ­­­­­­­­­

­
Malgré les aléas du temps et les fortes crues du mois de juin la cale de l'Abreuvoir est désormais achevée et se révèle un passage incontournable entre les ponts Gisèle Halimi et des Droits de l'Homme.­
­

image : Photo cale de l_abreuvoir refaite

La cale de l'Abreuvoir est formée par les deux rampes - descendant des actuels Pont Gisèle Halimi et des Droits de l'Homme - construites en 1816. Haut lieu du patrimoine montois, c'est après 10 mois de travaux qu'elle se révèle enfin. Désormais, anciens et nouveaux pavés mettent en valeur la cale et facilitent l'accès au lavoir. Celui ci a également été réaménagé et ses maçonneries réparées. L'installation de bancs et d'arbres en partie haute de la cale offre un joli point de vue sur la confluence.
Partie intégrante du projet “Rivières dans la Ville”, la cale est un véritable espace de liaison entre le centre ville et la nouvelle entrée Ouest. Un cheminement haut permet de rejoindre la place Pancaut et un cheminement bas mènera, par les berges, jusqu'à la pisciculture.
image : Affiche Fête de la cale 2013
Le temps n'étant pas au rendez-vous, la cérémonie d'inauguration prévue initialement le 21 juin est finalement reportée au 6 septembre prochain.­

­Petit éclairage historique
Les deux rampes formant la cale de l'Abreuvoir étaient dénommées, en 1827, cale Roussoulet, côté est (du nom d'un propriétaire riverain) et cale de l'Abreuvoir côté ouest. Cette dernière permettait aux attelages d'aller s'abreuver dans la rivière. Ces deux rampes facilitaient l'accès au quai pavé, et permettait d'y charger et décharger les bateaux. Le célèbre lavoir fut édifié en 1870 afin de remplacer celui édifié à la grande Fontaine (actuel sous-sol de la place du Général Leclerc) lors de l'aménagement de l'esplanade à la place du couvent des Barnabites. Il n'a jamais servi d'abreuvoir. Le bétail s'abreuvait dans la rivière. Un véritable abreuvoir existait le long de la façade du “Lido“, établissement remplacé en 1984 par l'actuelle résidence du Lido. Il fut alors déplacé devant le Musée Despiau-Wlérick.­
­
Plus d'informations sur le projet "Rivières dans la ville"
­[10/7/13]

­ ­ ­ ­­­­­Ri­vières dans la vill­e ­ ­­­­­

­­­  Rivières dans la ville, acte 3
­  Les travaux démarrent le 10 juin­
­­­­
­ ­­­­­­­­

­

­ Troisième chantier du grand projet “Rivières dans la Ville“, la requalification du secteur des quais de la Midouze et Méchain démarre le 10 juin.

Il s’agit notamment des travaux préparatoires pour accueillir la future passerelle entre les deux quais et la liaison entre les différents sites, notamment avec le belvédère. Cette phase préparatoire implique la fermeture du quai de la Midouze et des cales adjacentes.


­Télécharger le flyer fin du stationnement quai de la Midouze (pdf 1,1 Mo)­
  image-lien : Visuel fin du stationnement quai de la Midouze et lien vers pdf du flyer ­

­­Calendrier indicatif

­ des grandes phases du chantier
(sous réserve des conditions climatiques)

Quai de la Midouze­


Été 2013
Travaux préparatoires au chantier (approvisionnement matériaux, organisation), terrassements, fondations, murs de soutènement, travaux sur perrés maçonnés…
Automne 2013 et hiver 2013/2014
Travaux sur les nouveaux grands emmarchements
2014
Travaux de réseaux, voirie, revêtements de sols, mobiliers, jeux… Aménagements paysagers et plantations

Quai Méchain­

(sous le Belvédère)
Été 2013
Travaux préparatoires au chantier, terrassements, fabrication de la passerelle au dessus de la Midouze et préparation du passage du Belvédère au quai de la Midouze
Automne 2013 et hiver 2013/2014
Pose de la passerelle, achèvement du passage Belvédère / Quai de la Midouze et finitions
2014
Travaux de réseaux, voirie, revêtements de sols, mobiliers, jeux…
Aménagements paysagers et plantations

­ Mise en service de l’ensemble prévue fin 2014

­
­ Plus d'informations sur le projet "Rivières dans la ville"
­[6/6/13­]

­ ­ ­ ­ ­­­­­R­i­vières da­ns la vill­e ­ ­­­­

­­­  La Cale de l’abreuvoir retrouve son charme d’antan­­­­­
­ ­­­­­­­­


Avec une livraison prévue initialement pour la fin du mois de février, la rénovation de la Cale de l’abreuvoir, entrée début décembre dans sa dernière phase, a pris un peu de délai. La crue ­de la Midouze a en effet ralenti l’aplanissement des voies par les bulldozers, et par conséquent le pavage. Mais Dame nature est indulgente et les beaux jours revenus il vont tout de même permettre une ultime mise en beauté avant l’été­­ et la Cale de retrouver son charme d’antan...­
­

­image : Photo Cale de l_Abreuvoir en travaux

image : Cale de l_abreuvoir vue ancienne


­ Plus d'informations sur le projet "Rivières dans la ville"

­[26/4/13]

­ ­ ­ ­­­­­Ri­vières dans la vill­e ­ ­­­­

­­­  Cale de l'abreuvoir, fin d'étape­­­­
­ ­­­­­­­­


La Cale de l'abreuvoir aura été l'opération 2012 du grand projet "Rivières dans la ville". Après la restauration et rénovation de la place Charles de Gaulle en 2011, la tranche suivante des travaux concernait le prolongement de la place sur les rives : la cale de l'abreuvoir.

Le premier semestre 2012 aura été nécessaire à la réfection et rénovation des réseaux souterrains, avant d'aborder la rénovation de ce qui est appelé techniquement "les parties hautes", à savoir les empierrements, perrets, mais aussi le lavoir. Les quais sont remis en évidence après avoir été nettoyés et c'est toute la partie historique de la confluence qui refait surface.

image : Photo Cale de l_Abreuvoir en travaux


Les trois derniers mois de travaux à partir de décembre seront consacrés à l'aménagement des sols, voirie, la pose du mobilier urbain et des éclairages. Les ouvrages émergents seront, à l’inverse des parties rénovées en pierre, légers, discrets et contemporains : des structures en métal très fines, presque cachées et revêtues de tissus métalliques en acier corten perforé. La livraison est prévue dans le courant du mois de février.
­
­ Plus d'informations sur le projet "Rivières dans la ville"

­[5/12/12]

­ ­ ­ ­ ­­­­­Ri­vières dans la vill­e ­ ­­­­

­­­  Retour aux sources­­­­
­ ­­­­­­­

En facilitant l’accès à leurs berges et en y créant un lieu de promenade, la présence des rivières ne sera plus annexe à l’identité et aux usages de la ville.

L’aménagement du quai de la Midouze, de la cale de l’Abreuvoir à l’ancienne pisciculture, sera le trait d’union entre la place Charles ­de Gaulle, en coeur de ville, et l’entrée ouest, récemment rénovée, pour former un aménagement urbain cohérent.
Les travaux sur la cale de l’Abreuvoir ont redémarré le 5 septembre pour une livraison début 2013. La circulation y est donc interdite, excepté pour les riverains.

image : Photo et image de synthèse quai de la Midouze


­Parallèlement, quai de la Midouze, les travaux d’assainissement ont commencé et ne permettent donc plus de stationner sur le parking en contrebas de la rue du Maréchal  Bosquet.
À terme, cet espace, nivelé en terrasses d’après l’aménagement du cabinet Exit Paysagistes, sera un lieu de promenade et de convivialité pour les Montois et les visiteurs.

­­ Plus d'informations sur le projet "Rivières dans la ville"
­[2/10/12]

­ ­ ­ ­­­­­Ri­vières dans la vill­e ­ ­­­­

­­­  Travaux cale de l'abreuvoir, c'est parti !­­­­­
­ ­­­­­­­­

 

Nous vous l'annoncions une cure de jouvence pour la Cale de l'abreuvoir, ça y est, les travaux ont commencé !

Reliant le pont des Droits de l'Homme au Pont Gisèle Halimi, cet emplacement stratégique du cœur de ville est en cours de rénovation. Emplacement stratégique car située au cœur du site patrimonial de la ville, la cale fait face au Confluent du Midou et de la Douze et marque ainsi les limites de la ville médiévale, du temps où Mont de Marsan ne se constituait que de l'actuel quartier de la Madeleine, protégé par les eaux.
Avec le moulin, la minoterie, et le lavoir, l'eau est partout présente dans ces édifices montois.
Appartenant au patrimoine de la ville, c'est un atout fort qu'il fait bon conserver et entretenir. Ce sera bientôt chose faite puisque les services techniques s'emploient à nettoyer les empierrements, et à aménager dans un second temps ce passage comme une promenade continuant sur le quai de la Midouze.

­ Plus d'informations sur le projet "Rivières dans la ville"
­[4/5/12]

­ ­ ­ ­­­­­Ri­vières dans la vill­e ­ ­­­­

­­­  Cale de l'Abreuvoir, une cure de jouvence­
­ ­­­­­­­­­


Le projet Rivières dans la Ville entre dans sa phase 2 : l'aménagement de la Cale de l'abreuvoir. A partir de là se déclenche réellement le projet de “parcours promenade” qui reliera la Place Charles de Gaulle à la pisciculture, plus à l 'ouest.
Si la place Charles de Gaulle a connu une transformation totale et bien visible, l'aménagement de la cale de l'abreuvoir se joue en subtilité. Il s'agit plus d'une réhabilitation du patrimoine déjà existant, une restauration des ouvrages, notamment des perrets, que d'une transformation générale. Actuellement, la cale de l'abreuvoir est pavée, et encore en bon état. Mais le lavoir va bénéficier d'une sorte de cure de jouvence pour le mettre en valeur : les maçonneries vont être réparées, l'accessibilité renforcée et la lumière installée. Au dessus, les perrets sont à reconstituer, les murs, gardes corps seront également rénovés. Une ligne d'arbres de hauteur discontinue sera aménagée sur le haut de la cale pour adoucir la ligne des façades de bâtiments construits de façon anarchique : on s'abritera bientôt à l'ombre de frênes à feuilles de saule, grands arbres nord américains.
­image : Cale de l_abreuvoir
L'aménagement de la cale de l'abreuvoir consiste surtout par rapport au projet général Rivières dans la Ville à créer un espace de liaison entre les 2 ponts (Gisèle Halimi et des Droits de l'Homme) grâce à un double espace piéton. Un cheminement haut “en pied de façade”, passant sur le lavoir, puis sur le pont, avant de continuer en terrasse de l'actuel parking du caféMusic', et un cheminement bas, plus végétalisé, en bord de rivière, qui passera sous le pont des Droits de l'Homme avant de se prolonger jusqu'à la pisciculture.
Fin des travaux fin 2012.

­ Plus d'informations sur le projet "Rivières dans la ville"
­[9/2/12]

­ ­ ­ ­­­­­Ri­vières dans la vill­e ­ ­­­­

­­­  Place Charles de Gaulle : nouvel espace de vie­
­ ­­­­­­­­


Inaugurée le 3 décembre, la rénovation et l'aménagement de la nouvelle place Charles de Gaulle sont définitivement terminés.
Appartenant à la phase 1 du projet Rivières dans la ville, la nouvelle configuration a donné lieu en un an au changement du sens de circulation entre le pont Gisèle Halimi et la rue Victor Hugo, au pavage de la place, la rénovation de la façade du Théâtre municipal, et dans le même temps à l'aménagement de la rue Molière et Dominique de Gourgues. La place est désormais un écrin tout neuf, planté d'amélanchiers, pour accueillir les festivités de Noël et les projets à venir, comme la rénovation de la Minoterie et sa transformation en Office communautaire du tourisme, en plein cœur du quartier historique.
image : photo nouvelle place Charles de Gaulle
Plus d'informations sur le projet "Rivières dans la ville" / Historique de la Place Charles de Gaulle
­[8/12/11]

­ ­ ­ ­ ­­ ­ ­­ ­ ­­­­­Ri­vières dans la vill­e ­ ­­­­

­­­­  ­Place ­Charles de Gaulle : inauguration publique
­ ­­­

Image : Invitation inauguration Place De Gaulle
­ Plus d'informations sur la phase 1 du projet "Rivières dans la ville" - Ancien site portuaire ­
­[22­/11/11]

­ ­ ­ ­­ ­ ­­ ­ ­­­­­R­i­vières dans la vill­e ­ ­­­­

­­­  ­Place ­Charles de Gaulle : mise en circulation­­­­­
­ ­­­­­­­
­ ­ ­­

­
­ ­ ­ ­ ­ ­­­­
image : logo du projet Rivières dans la ville
­
­ Retrouvez toutes les vidéos
du projet­ Rivières dans la ville ici...

Après 8 mois de travaux, l’aménagement de la Place Charles de Gaulle touche à sa fin.
La réouverture de la place à la circulation le lundi 5 septembre 2011 marque une avancée décisive vers l’aboutissement du projet, qui verra le jour courant novembre après l’installation du mobilier urbain et des plantations.

1- U­ne zone de rencontre ou "Zone 20" :­­­­


­La zone de rencontre, ou "zone 20", permet à tous de circuler en bon entendement. “Zone 20” comme les 20 kms/heure autorisés pour la circulation des automobilistes, qui garantissent aux conducteurs une grande vigilance du fait de leur faible vitesse. La zone de rencontre est ainsi sécurisée pour les piétons, cyclistes, personnes à mobilité réduite, tout en permettant aux voitures de traverser.

2- De nouveaux sens de circulation :­­­­

­Désormais, la place Charles de Gaulle est accessible depuis l’avenue Gambetta, au sud, via le pont Gisèle Halimi, et remonte avenue Victor Hugo, au nord, via la rue Laubaner. Le sens de circulation est donc inversé.

En venant de l’avenue Victor Hugo, 2 possibilités s’offrent aux automobilistes :
  • La petite boucle : Au feu de l’église de la Madeleine, tourner à gauche sur la place abbé Bordes, puis à droite, et encore à droite rue Laubaner. Ce parcours dessert ainsi la Maison de la presse.
  • La grande boucle : Au feu de l’église de la Madeleine, tourner à gauche sur la place abbé Bordes, puis descendre la rue du presbytère, prendre à droite rue Lacataye et rejoindre ainsi la place Charles de Gaulle.
­­Image : plan de circulation place Charles de Gaulle

3- Évolution et perspectives de la place finalisée :­­­­


L’aménagement de la place se terminera mi-novembre, une fois le mobilier urbain et les plantations installées. La phase 1 du projet Rivières dans la Ville se poursuivra quant à elle fin décembre, avec l’aménagement de la cale de l’abreuvoir, située à l’ouest du pont Gisèle Halimi.
­
­ Plus d'informations sur la phase 1 du projet "Rivières dans la ville" - Ancien site portuaire ­
­[2/9/11]

­ ­ ­­­­­Ri­vières dans la vill­e ­ ­­­­

­­­  Travaux place De Gaulle : fermeture provisoire de la bibliothèque adultes­ du Marsan­­­­­
­ ­­­­­­­­


La Bibliothèque adultes du Marsan sera fermée au public du 5 au 8 avril 2011 en raison de la destruction du pavage de la galerie extérieure du bâtiment.
Ce chantier se déroulera en deux phases :
­- 1ère phase : destruction du pavage, de l’entrée de la bibliothèque à celle du théâtre municipal (partie droite quand on est face au bâtiment). Ces travaux ont débuté aujourd'hui.
- 2e phase : une fois cette première zone reconstruite, destruction du pavage de la deuxième partie, de la galerie côté rue Robert-Wlérick jusqu’à l’entrée de la bibliothèque. Cette phase du chantier entraînera fin avril une seconde période de fermeture de quelques jours.
image : photo bibliothèque adulte du Marsan
­ Plus d'informations sur le projet "Rivières dans la ville"
­[6/4/11]

­ ­ ­­­­­Ri­vières dans la vill­e ­ ­­­­

­­­  Travaux place De Gaulle : circulation fermée pendant la 2ème phase­­­­­
­ ­­­­­­­­

Après une première phase de travaux de rénovation des réseaux, le mois d’avril marque le début de la deuxième tranche de travaux d’aménagement. Concrètement, l’aménagement à proprement dit de la place peut commencer (enfouissements des réseaux secs et humides, 5 000 m2 de pavage dont la galerie extérieure du théâtre). C’est donc une bonne nouvelle au vu du planning qui est respecté et qui permettra à terme, de pouvoir profiter de cet espace de convivialité…

­Durant cette deuxième phase, la circulation est fermée aux automobilistes. Cette impossibilité concerne aussi le bas de la rue Gambetta, la rue Lacataye jusqu'à l'angle de la rue Molière, la rue Wlérick jusqu'à l'angle de la rue Laubaner, l'impasse et la rue Molière. Par contre des couloirs de circulation piétonniers sécurisés sont mis en place. Quant aux commerces, ils restent ouverts.
image : photo des travaux de la place Charles de Gaulle mars 2011
Pour rejoindre le centre ville depuis la rue Victor Hugo, il vous faut désormais passer soit par la place Saint Roch via le boulevard Delamarre, soit par la place Pancaut via le boulevard De Candau.
­­
R­appel des lieux concernés
­Rue Wlérick / Impasse Molière / Place du Général de Gaulle / Rue Molière / Rue Lacataye / Pont Gisèle Halimi / Rue Gambetta
­
­ Plus d'informations sur le projet "Rivières dans la ville"
­[5/4/11]

­­­­­Ri­­vières dans la vill­e ­ ­­­­

­­­  Une place ­Charles de Gaulle toute neuve !­­­­­
­ ­­­­­­­
­ ­ ­­

­
­ ­ ­ ­ ­ ­­­­
image : logo du projet Rivières dans la ville
­
­ Retrouvez toutes les vidéos
du projet­ Rivières dans la ville ici...

Les travaux d’aménagement de la place Charles de Gaulle, dans le cadre du projet Rivières dans la ville, ont débuté lundi 10 janvier. La première tranche des travaux concerne les réseaux. Eau potable, assainissement et électricité feront l’objet de travaux jusqu’au 1er avril. Ensuite, l’aménagement à proprement parler de la place s’effectuera d’avril à juillet 2011.
­La réalisation de ces travaux en cœur de ville implique le maintien des accès véhiculés. La circulation des riverains ainsi que des services d’urgence, pompiers et services de sécurité, livraisons, ramassage des ordures ménagères, sera bien sûr gar­antie.
image : Photo travaux place de Gaulle
Des cheminements piétons, balisés et protégés, seront aménagés tout au long des travaux.
­­
R­appel des lieux concernés
­Rue Wlérick / Impasse Molière / Place du Général de Gaulle / Rue Molière / Rue Lacataye / Pont Gisèle Halimi / Rue Gambetta
­
­ Plus d'informations sur le projet "Rivières dans la ville"
­[21/1/11]

­ ­ ­ ­

­Rivières dans l­a ville­ - Archives des actualités (page 2)­

­

Retrouver les actus Rivières dans la ville­ (page 1) : ­­­­cliquer ici­­
­

­
­ ­ ­ ­ ­­ ­ ­ ­
­
­

­
­­ ­ ­ ­ ­­
­
­­­­­­­­­­­­­­­